Virée en Mauricie

Tu aimes la bière et les conifères ? Tu as intérêt sinon tu es mal barré – lecteur du Québec. Nous vous proposons une idée de petite escapade : la Mauricie, qui réunit ces deux attraits.

 
Première escale depuis Québec : le café-boutique Aux cinq soeurs

Si tu viens de Québec, ce sera sur ta route, enfin presque. Si tu viens de Montréal, il faudra que tu fasses un crochet mais tu ne regretteras pas ce détour. Pourquoi ? Vise l’architecture du bâtiment! Et puis toute jeune aventure mérite soutien, et il paraîtrait que les gaufres y sont bonnes. Pourquoi donc résister ?

parc national de la Mauricie - ©Alma Mat(t)ers
Parc national de la Mauricie ©Alma Mat(t)ers
 
Deuxième escale : le parc national de la Mauricie

Tu veux un grand bol de maringouins/moustiques, mouches noires et mouches à chevreuil? Tu es au bon endroit. Il vaut mieux éviter la fin du mois de juin à moins d’être équipé comme un vrai pro : manches longues, pantalon, watkins et odeur de vieux bouc. Si comme moi, tu penses y aller en petit short, camisole/débardeur, et que tu sens bon, c’est vraiment que tu fais ta citadine européenne. Et il vaut mieux pour sauver ta peau que tu sois accompagné de quelqu’un qui attire autant que toi toutes ces bibittes/vermines.

Parc national de la Mauricie ©Alma Mat(t)ers
Parc national de la Mauricie ©Alma Mat(t)ers

Le parc est évidemment magnifique. Tu pourras y faire toutes les activités habituelles : camping, canot-camping, camping en tentes, vélo, ski, randonnées. Si tu suis notre planning, choisis toi une rando ici selon ton niveau. Entre nous, tous les sentiers sont de niveau débutant.

 
Troisième escale et non la moindre : le Trou du diable

Ce nom fait référence au trou sans fond des chutes de Shawinigan qui mènerait directement à l’enfer, tu peux lire la légende : ici. Cette micro-brasserie fait partie des meilleures du Québec. Une de mes bières préférées : la buteuse, une ambrée magnifique y est par ailleurs brassée. Si tu ne la connais pas, remédies s’y directement. Si tu n’es pas un familier, je te conseille de prendre leurs plateaux de dégustation. Il en existe plusieurs et les serveurs, connaisseurs et sympathiques, pourront te guider dans ton choix. Tu pourras accompagner ce merveilleux breuvage d’un repas. Selon mon humble avis, la cuisine n’est malheureusement pas à la hauteur de leurs bières. Vous y trouverez tous les classiques des brasseries (burgers, saucisses, salades, etc.) ainsi que quelques plats à l’ardoise de saison mais plus onéreux. La présentation est belle mais quelques bémols demeurent : les frittes sont assez moyennes (bon dieu, pourquoi les cuisiniers n’appliquent-ils pas la double cuisson rolala), la vinaigrette accompagnant la saucisse étant trop vinaigrée, L’harmonie du plat est rompue. L’expérience reste néanmoins très bonne.

Amuse toi bien 🙂

Trou du Diable ©Alma Mat(t)ers
Trou du Diable ©Alma Mat(t)ers

 

Trou du Diable ©Alma Mat(t)ers
Trou du Diable ©Alma Mat(t)ers

Save

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :