Lecture gourmande

Souper mortel aux étuves Ce livre m’a été offert par mon père, passionné d’Histoire, en me disant : « Tu vas adorer. Tu découvriras la cuisine du Moyen-Âge et cela te permettra peut-être de te replonger dans la vie quotidienne de cette époque. » (Comprendre : ignare, toute l’énergie perdue durant ton enfance pour que tu ne te souviennes de rien). Souper mortel aux étuves raconte donc l’histoire de Constance, jeune femme, qui souhaite venger le meurtre de son mari assassiné dans une étuve mal famée. À cette fin, elle s’y fait embaucher comme cuisinière. Se mêlent alors joutes culinaires avec le cuisinier en chef et enquête pour retrouver les assassins de son mari. L’auteure, Michèle Barrière, historienne de la gastronomie, démontre tout son talent pour transporter ses lecteurs dans les cuisines du Moyen-âge en leur faisant découvrir ses parfums. Le monde culinaire, la vie quotidienne et l’atmosphère régnante dans différentes villes dont Bruges sont dépeintes avec exactitude. À la lecture de son récit, on peut aisément se représenter les tableaux de Pieter Bruegel. On y apprend que, durant cette période, la cuisine n’était pas aussi grasse que l’on l’imagine mais plutôt riche et imaginative, que la saveur acidulée était …

Coups de cœur #2

Deux recettes à tester cette semaine :

  • Le glaçage vegan au cream cheese, ici
  • Le pain Batboute, petit pain maghrébin à la semoule

Un site où flâner :

Deux livres à découvrir :

  • But I could never be vegan de Kristy Turner et son blogue Keepin’ It Kind
  • Frida’s Fiestas: Recipes and Reminiscences of Life with Frida Kahlo, la version originale espagnole s’intitulant Las fiestas de Diego y Frida (Diego ayant été omis dans l’édition américaine), écrit par la fille de Diego Riviera et de Lupe Marin, Guadalupe Rivera. Ce livre de recettes compile une centaine de plats traditionnels mexicains appréciés par le couple. Ils sont répertoriés en fonction des différents mois de l’année en correspondant aux différentes fêtes mexicaines. Une recette de Mole Poblano, sauce « molle » à napper sur des morceaux de dinde ou de poulet, est disponible également sur le site du Museo Frida Kahlo.

Les odeurs

Edward T. Hall, anthropologue étasunien, constatait dans La dimension cachée une perte de l’espace olfactif au profit des espaces  visuel et auditif. Voici la description qu’il faisait des États-Unis à l’époque. Une question me taraude l’Europe deviendrait-elle aussi une zone olfactivement neutre ?Continue reading