Où (bien) manger en Nouvelle-Calédonie ? Partie 1 / 2 : Nouméa et alentours

J’aurais aimé vous parler de la symbolique du taro d’eau et de l’igname dans la culture kanake, du festival du cerf et de la crevette, de la fête de l’avocat à Maré, de la saveur subtile du pahatr (fougère proche des fameuses têtes de violon québécoises), des secrets de confection du bougna traditionnel ou même de l’histoire fascinante de l’introduction du soyu en Nouvelle-Calédonie.

Mais bon. Je ne vous ferai pas le coup de la créature éthérée qui se promène de coupes de fruits gracieuses en événements culinaires raffinés et sociologiquement pertinents.

(Si ce blog était gracieux et raffiné, ça se saurait déjà.)Continue reading

Le glacier Amorino de Nouméa (et pourquoi les touristes japonaises sont-elles toutes habillées pareil ?)

Photo credit: Chales Bardamu via VisualHunt.com / CC BY-NC-SA

Longtemps réservée aux gourmands européens, la chaîne Amorino a ouvert dans les dernières années plusieurs succursales outremer. Créé en 2002 par Cristiano et Paolo (deux a priori chics types qui partagent le même sourire photogénique et le même complet anthracite), ce « glacier artisanal » propose des douceurs glacées italiennes sans arôme artificiel ni colorant, et privilégie les produits biologiques. De la crème glacée Inimitable (mélange maison au chocolat et noisettes) au sorbet Agrumes de Sicile, tous leurs parfums sont impeccablement délicieux. Et assez chers, pour ce qui reste tout de même une chaîne présente à l’internationale.Continue reading